Traits d'humeurs

C’est pour quand ?

Quand on est en couple depuis quelques années, qu’on a la trentaine et que les choses suivent leur cours tranquillement, on rencontre toujours quelqu’un qui demande : “alors , les enfants, c’est pour quand ?“. Ma conscience me hurle la réponse suivante : “Euh, comment dire, qu’est -ce que ça peut bien te faire ? ” mais en réalité, je réponds poliment : “ce n’est pas dans ma to do list pour l’instant”. Je ne trouve pas normal que cette question soit posée, tout comme beaucoup d’autres questions, mais restons-en à celle-ci. Cette question relève de l’intimité d’un couple. Elle est délicate, car malgré son air banal, elle reste très intrusive. Aux Antilles, on appelle ce comportement, le makrélaj : (se dit de quelqu’un qui un surcroît de curiosité en ce qui concerne de la vie des autres ) 

Avoir un enfant, ce n’est pas de tout repos. C’est une décision qui relève d’un couple et de lui seul. Pour toutes les raisons personnelles qui existent,je trouve cette question déplacée. Quand on me pose cette question, je considère que c’est une atteinte à ma vie privée. Je me sens dans l’obligation de répondre à mon interlocuteur, surtout si cette intrusion part d’une simple formalité pour lui, compte tenu du caractère banal qu’à pris cette question. Néanmoins, je me retrouve à me projeter dans une partie de ma vie que je n’ai pas envie de partager. Je ne comprends pas cet intérêt pour la réponse à cette question ? Chacun a sa définition de la vie et celle ci n’est pas la mienne. Je ne compte plus le nombre de fois qu’ils ont fait intrusion dans ma vie. Voici quelques perles :

  • “Bon ben, 8 ans ensemble ! Vous attendez quoi ?”  réponse de ma conscience : que vous foutiez la paix à mon utérus !
  • Non mais ! vous verrez un enfant ça change la vie ? (je vous laisse mettre l’intonation qui convient pour le “non mais !” #erf )réponse de ma conscience : Et quel impact aura ce changement dans ta vie ?  
  • Ah, mais tu ne bois pas d’alcool, Es-tu enceinte ? réponse de ma conscience : Ben, je prends un traitement médical lourd donc je limite ma consommation d’alcool, tu as une autre question ? 
  • Le corps d’une femme est fait pour ça ! réponse de ma conscience : pour ça quoi ? j’ai buggé sur celle-ci à vrai dire ! j’ai spammé directement cette réflexion et j’ai pris l’option du silence.

Pour tout vous dire, si je pouvais renvoyer directement les requêtes “c’est pour quand ?” à une réponse automatique, ça donnerait quelque chose de ce genre :  

“ Cher(e) agent du CIA de ma vie,  

Je vis au 21ème siècle, je suis indépendante, j’ai un avis sur tout et mon utérus reste ma propriété. Merci de respecter mon intimité et ma féminité.

Ps: Mon couple vous emmerde ! (Notez bien la puissance au ² de ma réponse)

Avec agacement, (smiley doigt d’honneur) #fuck

signé Happy “

Cependant, je n’ai pas cette fonctionnalité. Je réponds alors en fonction de la vivacité de ma répartie et du contexte qui amène à cette intrusion. Une fois, alors que j’étais à l’arrêt de bus, j’ai vu une femme pleurer après qu’on lui ait posé LA question. L’infertilité, le questionnement, le célibat, les problèmes de santé, les choix de vie… sont autant de raisons qui font la délicatesse de ce sujet.

Vous ne savez pas ce que cette question peut réveiller chez l’autre. Dans le cas de cette femme, elle avait perdu son bébé quelques mois auparavant. Conséquence, elle essaie d’avancer mais les gens, la société et ses cases, remuent sans cesse ce passage terrible de sa vie. Mon agacement lorsqu’on qu’on me pose cette question est mineur comparé à la douleur de cette femme. Ce sujet, comme bien d’autres, montre à quel point les gens qui nous entourent sont parfois indélicats. Nous ne sommes pas tous équipés pour recevoir ce genre de rappel de la société. Il faut arrêter ces comportements intrusifs et toxiques. Je me demande parfois si les gens s’ennuient dans autant dans leur vie pour juger celle des autres ! Parce-que c’est ce qu’on fait quand on pose cette question à quelqu’un. Quel impact aura la réponse dans votre vie ? Qu’est-ce que cela changera pour vous au final ? RIEN ! Ben foutez-nous la paix !

Quand vous posez cette question, demandez-vous avant si vous êtes en position de le faire ou s’il s’agit d’une curiosité mal placée. Et vous, quel est votre avis sur le sujet ? Quels sentiments cela vous évoque t-il ? 

 

11 Comments

  • Reply
    Adoue
    2017-08-28 at 18:42

    Voilà un sujet qui interessera Papotiche…

    • Reply
      Happy
      2017-08-28 at 21:27

      Merci Francois 🙂 Bises !

  • Reply
    Dani
    2017-08-28 at 20:02

    “Ben foutez-nous la paix !” Cette phrase résume bien !

    • Reply
      Happy
      2017-08-28 at 21:28

      Dani. Je te remercie pour ton commentaire. Y’en a marre hein ! Bises 🙂

  • Reply
    Berga
    2017-08-28 at 21:14

    Tu as raison dans tout ce que tu dis. J’aimerais le résumé en un mot. CULPABILITÉ.. De nombreuses personnes ne savent pas faire différemment que de te culpabiliser, tout ça parce que tu es arrivée à faire des choix pour ta vie. Il ne faut pas oublier que ta vie c’est toi qui la gère !!! Et finalement tu leur prouve que tu es libre de ne plus te culpabiliser toute seule. Tu sais il faut du courage aussi pour assumer, ce que tu fais et qu’ils ne savent pas non plus faire.!!! Comme le dit le Dalaï-lama : ” tout le monde a le droit au bonheur et personne n’a le droit de détruire celui des autres. Le but de l’existence humaine ne peut être en aucun cas de faire souffrir qui que ce soit.” Namaste.

    • Reply
      Happy
      2017-08-28 at 21:30

      F.Berga, il est vrai que pour plusieurs raisons qui nous sont propres, face à ces questions intrusives et soudaines,nous sont prisonniers. Mais heureusement, la liberté de vivre et de faire ses choix est là pour nous rappeler que n’avons de comptes à rendre qu’à nous même au final. Namasté.
      Gaëlle

  • Reply
    mesjolieschoses
    2017-08-30 at 23:32

    Non mais tu sais, au début les gens te posent cette question, puis une fois que tu as pondu ils te demandent pour quand le deuxième, si tu n’as que des filles ils te demandent pour quand le garçon… Les gens sont indélicats!! Puis si tu en fait un troisième ou un quatrième houlalalala tu es folle! Tu sors de la norme!
    Moi j’ai beau répéter à tout ceux qui posent la question que je n’ai pas envie de faire un troisième, et encore moins “pour avoir un garçon”, les gens soûlent!
    La plupart du temps je réponds par une pirouette qui peut se traduire par “de quoi je me mêle!”

    • Reply
      Happy
      2017-08-31 at 17:37

      MDR ! C’est carrément ça ! C’est quand fou ce genre d’attitudes! Non, mais!!! de quoi ils se mêlent. Bien à toi.
      Gaëlle

  • Reply
    Labouverie france
    2017-09-02 at 02:23

    Bien dit, Happy !!! Pour info: il y a des femmes qui ont des bébés et qui ont le même traitement que nous, le tout est d’être suivie de très près par quelqu’un de compétent…
    Et pour les autres, même pas besoin de répondre aux cons sans psychologie, d’ailleurs mort aux cons et aux curieux malsains…
    Bisoussss Happy…

  • Reply
    Vivi
    2017-09-06 at 13:57

    Haha! Je me suis trop retrouvée dans tes propos! Nous ça fait 12 ans et pareil on a la question (enfin j’ai la question car c’est plutôt à la femme qu’on met la pression) au moins à chaque réunion de groupe, il suffit qu’il y ait 2 personnes pour que la question sorte! Un peu comme si ça leur donnait la légitimité de poser la question… Du coup je répond que “j’en veux pas” pour la provoc’ et quand je lit l’effarement et l’incompréhension totale dans les yeux et qu’ils commencent à bégayer ou s’exclament “quoi???” je ris et je dit ” En fait on est pas préssés 😉 et quand bien même on en aurait jamais ça n’est pas obligatoire d’enfanter non?” généralement le débat est clos lol technique éprouvée.
    En tout cas je compati j’adore ton billet ! ^^

    • Reply
      Happy
      2017-09-14 at 00:28

      Coucou Vivi ! Il est vrai que ces propos sont tenues par des femmes le plus souvent #arf ! C’est agaçant de lire des émotions sur le visages des gens pour des sujets aussi intimes! Je retiens le “on est pas préssés” et le “c’est pas obligatoire”. Bisous à vous.
      A bientôt.
      Happy 😉

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.